USA : l’IQOS de Philip Morris retiré du marché

0
18


Une victoire pour le cigarettier Reynolds qui accuse Philip Morris d’avoir violé certains de ses brevets lors de la conception de l’IQOS.

Coup dur pour le fabricant de Marlboro

En mai dernier, nous vous parlions du combat juridique qui se livrait entre le cigarettier Reynolds American Inc et son compère, Philip Morris International (PMI). Alors que le premier accusait le second d’avoir violé certains de ses brevets lors de la conception de son IQOS, celui-ci s’en défendait et expliquait qu’un retrait du marché de son produit du tabac chauffé, comme demandé par Reynolds, porterait préjudice à la santé publique puisque les fumeurs américains n’auraient alors plus d’autres choix que de retourner au tabagisme. Un argument balayé d’un revers de la main par Reynolds, qui rappelait quant à lui qu’il existait littéralement des milliers d’alternatives.

Quelques mois plus tard, lors de la révélation de ses résultats financiers, PMI indiquait qu’il mettait en suspend le lancement de l’IQOS dans de nouveaux États américains, eu égard de cette bataille judiciaire.

Il y a quelques semaines, suite à la parution d’une ordonnance de l’International Trade Commission (ITC), également chargée de se prononcer dans cette affaire, le fabricant de Marlboro a annoncé le retrait de l’IQOS sur l’ensemble du marché américain.

En raison d’une ordonnance émise dans le cadre d’un litige en cours sur les brevets, nous devons retirer les dispositifs IQOS® et les HeatSticks® de tous les magasins à compter du 29 novembre et cesser de faire de la publicité pour ces produits en ligne et sur les médias sociaux au cas où nous n’obtiendrions pas gain de cause pendant l’examen de l’ordonnance. Nous travaillons dur pour trouver une solution afin que ces produits soient à nouveau disponibles dès que possible, a expliqué le fabricant.

Le reste de l’actualité du cigarettier



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here