A la rencontre d’Isabelle Lallemand, chargée des relations commerciales de Toutatis

0
17


La vape est-elle un truc de mecs ? En lisant cette question un peu stupide et sexiste postée sur un réseau social, nous nous sommes dit que, évidemment, non. Comme c’était un peu court, nous allons à la rencontre de femmes qui font la vape d’aujourd’hui. Isabelle Lallemand, chargée des relations commerciales de Toutatis, apporte son témoignage.

Bonjour, on commence par les présentations ?

Bonjour, je suis Isabelle Lallemand et j’ai 36 ans… Bon OK, presque 37. Je travaille chez Toutatis, fabricant d’e-liquides français, depuis plus de deux ans. Dans la vie comme au travail, je suis extrêmement spontanée, un chouïa princesse mais surtout très à l’écoute. J’aime les challenges, partie inhérente de la culture Toutatis, et j’adore me surpasser dans l’objectif d’apporter de réels succès à mes clients.

Vous êtes vapoteuse ?

J’ai commencé la vape un peu avant d’arriver chez Toutatis. Je n’ai jamais été une grande fumeuse, je fumais quelques Vogue par-ci par-là, de façon assez occasionnelle. La vape m’a très vite convaincue. Quand j’ai rencontré Grégory Avril, le fondateur de Toutatis, nous avons échangé sur ce qui l’a poussé à créer son entreprise, à savoir offrir des produits de qualité pour accompagner au mieux les primovapoteurs et leur apporter une solution responsable pour arrêter de fumer. À partir de là, j’ai rapidement troqué mes cigarettes pour devenir vapoteuse à temps plein !

Comment êtes-vous devenue une professionnelle de la vape ?

Pour être honnête, je ne connaissais pas particulièrement le secteur de la vape avant d’arriver chez Toutatis. Pendant 10 ans, j’ai travaillé comme éducatrice spécialisée au sein d’un ESAT (établissement ou services d’aide par le travail, ndlr). Les fondateurs de Toutatis, étaient à la recherche d’un ou une chargée des relations commerciales et, ayant très envie de nouveaux challenges, de sortir de ma zone de confort, j’ai pris la décision de rejoindre l’entreprise, avec laquelle je partageais beaucoup de valeurs. L’équipe Toutatis s’est beaucoup investie dans ma formation et j’ai très rapidement été mordue par la frénésie du secteur.

Nous retravaillons actuellement toutes nos marques en ce sens : des e-liquides de tous les jours sans additifs, ni édulcorant.

Quelle est la mission du service dans lequel vous travaillez au sein de votre entreprise ?

Je suis chargée des relations commerciales, ma mission principale est d’accompagner nos clients et de répondre à leurs besoins, mais aussi de me rapprocher de nouvelles boutiques pour leur proposer nos marques d’e-liquides. Aujourd’hui, mon rôle est en pleine phase d’évolution car nous allons accueillir, dans peu de temps, une nouvelle équipe commerciale. Je vais donc devenir responsable commerciale.

Plus précisément, quel est votre rôle ?

Mon rôle est aussi de participer à la refonte du catalogue produits Toutatis et de partager notre ambition du “vaper mieux”. Le marché de la vape est récent et encore opaque, beaucoup de consommateurs sont peu informés sur l’importance de la composition des e-liquides en fonction de la fréquence de consommation. Nous retravaillons actuellement toutes nos marques en ce sens : des e-liquides de tous les jours sans additifs, ni édulcorant. Des e-liquides plus gourmands pour une vape ponctuelle et plaisir, et enfin notre nouvelle marque Akalmi, pour un moment de bien-être avec nos e-liquides au CBD. Mon rôle, c’est aussi d’apporter des solutions de qualité à nos clients et pour leurs clients.

Le secteur a aussi une belle marge de progression dans les produits qu’il propose pour les femmes.

En tant que femme, avez-vous rencontré des difficultés dans ce milieu ? Avez-vous été choquée par certaines attitudes ?

Je ne dirais pas avoir rencontré des difficultés particulières, cependant la femme est encore minoritaire dans ce milieu, c’est certain… Aujourd’hui, quand on se poste à l’entrée d’une boutique, on se rend compte que le vapoteur est une vapoteuse la moitié du temps. Je pense que le secteur a aussi une belle marge de progression dans les produits qu’il propose pour les femmes, que ce soit chez les fabricants ou les distributeurs. J’ai réellement pris conscience de la difficulté de trouver sur le marché des produits de vape qui répondent vraiment aux besoins et envies des femmes. Nous développons en ce moment même des e-liquides conçus, pensés et élaborés pour celles-ci, sans rentrer dans les stéréotypes de la vape girly… mais je ne vous en dis pas plus pour le moment ! Concernant certaines attitudes qui pourraient me choquer, je pense que le monde de la vape ne fait pas exception malheureusement. Je note quand même que les mentalités évoluent et quand je suis face à des attitudes déplacées, je ne me laisse pas faire…

Certaines sociétés disent avoir du mal à recruter des femmes. Pourquoi les métiers de la vape seraient-ils moins attirants pour une femme ?

Selon moi, les métiers de la vape ne sont pas moins attirants qu’un autre secteur, ils sont simplement moins mis en avant et encore assez méconnus. Souvent, les métiers liés à la fabrication d’e-liquides s’adressent aux hommes et les femmes ont de plus en plus de mal à s’y identifier, de par l’aspect industriel qu’ils peuvent avoir. Mais les choses évoluent vite et je crois sincèrement que les femmes seront plus présentes dans ce secteur, notamment en boutique où je vois de plus en plus de femmes derrière le comptoir !

D’après votre expérience, l’égalité salariale est-elle un fait, ou est-ce qu’il existe des disparités comme dans le reste du marché du travail ?

Il n’existe pas de disparités salariales entre les hommes et les femmes chez Toutatis. Nous sommes uniquement valorisés sur le travail fourni, nos engagements et nos résultats. Ce n’est pas une question de sexe mais de compétences. Nous travaillons en équipe, de façon solidaire. L’intelligence collective n’est d’ailleurs pas un principe mais une vraie construction. Elle s’est établie sur plusieurs années, au fil des initiatives et des compétences de chaque membre de l’équipe, indifféremment de son genre.

La vape d’Isabelle Lallemand

Vapoteuse depuis : décembre 2017 (il faisait trop froid pour sortir

fumer…).

Setup actuel : Pod XROS de Vaporesso.

Liquide préféré : Menthe Glaciale de la marque Le Végétal de Toutatis.

Taux de nicotine : 6 mg/ml.

Conso quotidienne : 2 ml.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here