Test : Flexus Q – Aspire

0
20


Le pod Flexus Q du fabricant chinois Aspire fait grand bruit. Petit, design, il a tout d’un grand et pour une raison très simple : son efficacité ! Découverte du meilleur pod du moment.

De la sobriété

Un corps de batterie tout en métal, un look discret et chic, le Flexus Q a bien des atouts. Ses résistances sont excellentes pour une vape tout en douceur. Aspire frappe fort avec ce pod qui montre bien des performances.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod 112,8 x 22,8 x 14,2 mm
Poids du pod 54.4 g
Charge USB-C
batterie 700 mAh
Plages d’utilisation automatique
Capacité du réservoir 2 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Mode d’emploi

Tout y est

Le réservoir du Flexus Q se loge en haut du corps de la batterie. Il est tout en transparence et légèrement teinté. On peut facilement situer le niveau d’e-liquide restant dans la cartouche sans avoir à la retirer. L’embout buccal est de forme bec de flûte. Le contact sur les lèvres est agréable même quand on est habitué à des drip tip plus classiques.

La recharge du pod se réalise via une connectique USB-C, nous y reviendrons, car sous un aspect classique pour un pod, c’est l’un des atouts majeurs du Flexus Q. La batterie est de 700 mAh, ce qui situe l’autonomie du pod dans une fourchette correcte au regard de son format.

Sur une face du Flexus Q, on trouve un petit bouton de déclenchement placé au dessus d’une LED. La finition de ce bouton est parfaite : aucun jeu n’est à déplorer, aucun cliquetis désagréable. Le pod autorise deux types de déclenchement. Soit par un appui sur le bouton, soit par simple inhalation. La LED indique le niveau de charge restant dans la batterie en changeant de couleur, passant du vert au bleu, puis au rouge lorsqu’il est temps de le mettre en charge. Il est également possible d’ajuster le niveau (parmi 3) de puissance de vape en appuyant 3 fois de suite sur le fire.

Sur l’autre face, on retrouve le nom du pod sur un décor différent selon le coloris choisi. La gamme est assez complète avec des couleurs en dégradé ou unies. Il parait difficile de ne pas trouver un modèle à son goût. La lettre Q est parée d’un éclair. Ce petit détail n’est pas innocent… nous y arrivons !

Le système d’apport en air du Flexus est réglable via un petit bouton coulissant situé sur le côté du pod. Il permet de réduire le flux d’air pour un tirage plus ou moins serré. C’est un bon point surtout pour ressentir des sensations différentes selon le liquide utilisé. Lors de nos tests, nous ne l’avons pas beaucoup utilisé car les résistances fournies dans la boite n’obligent nullement à trop moduler cette partie.

Excellente vapeur

Le réservoir se fixe sur la batterie très simplement. Deux ergots fins s’emboitent dans la partie réceptrice. La tenue est excellente et sans le moindre jeu latéral. C’est appréciable une fois le Flexus porté aux lèvres. À moins d’une énorme chute, le réservoir ne se désolidarise pas de lui-même et autorise de le placer dans une poche ou dans un sac sans crainte de retrouver son appareil en deux morceaux.

Classiquement, un opercule en silicone bouche l’orifice de remplissage. Il tient impeccablement sans ouverture inopinée. Avec 2 ml de contenance, il faut privilégier les embouts fins de flacon d’e-liquide pour éviter tout écoulement sur les doigts. Mais dans ce format de dispositif, l’ensemble se montre cohérent.


Deux résistances sont fournies avec le Flexus Q. L’AF coil de 0,6 ohm et l’AF coil d’1 ohm,  en mesh. La résistance d’1 ohm est prévue pour l’inhalation indirecte (bouche puis poumons comme une cigarette de tabac) tandis que la résistance de 0,6 ohm autorise une vape directe restreinte. Selon les préférences individuelles, ce dernier coil peut être utilisé en inhalation indirecte également pour une vape un peu plus dynamique. Et c’est là que le Flexus prend toute sa dimension. Les saveurs sont extra !

Le coil à 1 ohm propose un hit (sensation en gorge) puissant quel que soit le taux de nicotine utilisé dans la cartouche. Pour un primo vapoteur, c’est un argument clef pour abandonner ses cigarettes de tabac. Un utilisateur plus confirmé peut également y trouver d’excellentes sensations en gorge avec un liquide classic ou gourmand.

L’autre coil, à 0,6 ohm, n’est pas en reste. La production de vapeur est satisfaisante et les saveurs au rendez-vous. On peut faire quelques petits nuages pour un tirage directe restreint et discret.

Nous évoquions le port USB-C comme un atout du Flexus Q, mais pourquoi ? Simplement car le pod se recharge à la vitesse de l’éclair. En à peine 10 minutes, le pod est rechargé à 80 % !

Au quotidien, cette rapidité est particulièrement confortable. Entre deux réunions, dans un véhicule, ou simplement avant de partir, le Flexus peut se montrer prêt très rapidement. Éviter les longues séances à attendre que son pod soit prêt à être utilisé est également appréciable. Si l’on associe recharge rapide, qualité des résistances et niveau de finition, le pod Flexus Q est (très largement) le meilleur pod du moment pour notre rédaction.

En résumé

On aime

  • Corps métallique
  • Excellentes résistances
  • Charge ultra rapide
  • Déclenchement auto ou manuel

Conclusion

Le Flexus Q est un excellent pod. Performant, design, il se recharge à la vitesse de l’éclair. Un excellent produit pour tous les amateurs de vape discrète et efficace.

Le Flexus Q en images



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here