Test : Z100 C DNA – Geekvape – Vaping Post

0
2


Le Z100 C du fabricant chinois Geekvape fait parler de lui. Premier pod/box de la marque équipé d’un chipset DNA, il fonctionne avec un accu au format 21700. Avec son réservoir de 5 ml, il ne craint pas les longues séances de vapotage.

Pod ou box

Le Z100 C est un pod ou une box ? Un peu des deux, et c’est là son avantage. Fourni avec un réservoir d’une confortable contenance, il devient pod. Mais il dispose également d’une plateforme 510 qui le transforme en box pour y associer un atomiseur. Il passe de l’un à l’autre en toute facilité, et toujours avec d’excellentes performances grâce à l’électronique DNA d’Evolv.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod 39,09 x 33,09 x 129,6 mm
Poids du pod 136 g
Charge USB-C, charge externe
Plages d’utilisation de 40 à 85 W
Capacité du réservoir 5 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Mode d’emploi

Réalisation soignée

Le Z100 C est superbement réalisé. Aucune faute d’assemblage, aucun plastique tranchant ou qui déborde. Pas d’extravagance non plus sur tout le pourtour du mod. En façade, on trouve un écran et les différents boutons de réglage. Nous y reviendrons.

 

Selon le modèle, la finition diffère. Sur notre exemplaire de couleur noire, les côtés du Z100 C sont habillés d’un sticker carbone. L’effet de réalisme est impeccable puisqu’il est recouvert d’une épaisse couche de résine qui, au delà du visuel, protège cette partie. Sur la tranche, une discrète inscription de la marque et de la série complète l’ensemble. Tout est propre et bien réalisé.

En façade, on retrouve les classiques boutons de réglages propre au chipset DNA 100 C. Deux servent à la navigation tandis que celui du milieu permet de valider les choix dans les menus. Juste en dessous, un port USB-C permet d’entrer dans le chipset et le configurer totalement via le logiciel EScribe (gratuit) à partir d’un ordinateur. Les différents boutons ne sont ni trop souples, ni trop fermes. Aucun jeu n’est à déplorer dans leur logement.

Sous le Z100 C, la trappe à accu est facile d’accès. Il suffit de faire glisser une languette pour la déverrouiller. Cette partie est légèrement en retrait pour ne pas nuire à la stabilité de la box une fois posée sur un support plat.

La polarité est indiquée dans le mod. Ici, le plus est au fond du logement. La trappe est solide, sans jeu latéral. Le Z100 C accepte des batteries au format 18650 (via un adaptateur fourni) et 21700. C’est un bon point pour disposer d’une autonomie confortable.

Sur le sommet du Z100 C, on trouve l’emplacement du réservoir. Deux gros aimants garantissent la tenue de la cartouche. On aperçoit sur la photo le bouton de déclenchement. Il est de forme circulaire et chanfreiné sur la périphérie. Une petite LED s’illumine à chaque appui, bien que celle-ci soit quasi invisible lors du déclenchement, puisque le doigt la recouvre. Dans sa construction, le Z100 C est tout simplement impeccable. Bien réalisé et sans le moindre défaut. La tenue en main est également agréable, et ce pour toutes les tailles de mains.

Fiabilité en toute situation

Le Z100 C est fourni avec un réservoir qui surplombe le mod. Destiné à l’inhalation directe, le réglage du flux d’air qui refroidit la résistance est possible en tournant une bague située sous le drip tip. Elle ne tourne pas d’elle-même en situation de transport. Classiquement, on soulève un opercule en silicone pour remplir les 5 ml de contenance. Le réservoir est teinté mais suffisamment transparent pour situer le niveau d’e-liquide restant. Le remplissage s’effectue cartouche positionnée sur le corps de la box. Autre point positif, le drip tip au format 810 peut être remplacé par un autre modèle standard. Celui fourni est agréable sur les lèvres et présente une ouverture confortable pour laisser passer la vapeur.


L’atout majeur du Z100 C est sa polyvalence. Non seulement il est fourni avec un réservoir, mais aussi avec un adaptateur 510 pour connecter un atomiseur. Le pod se transforme alors en box qui accueille des atos de 28 mm de diamètre sans le moindre débordement. L’adaptateur se clipse sur le corps de la batterie et reste maintenu par deux petits ergots sur lesquels on presse pour le retirer. La tenue est excellente, rien ne bouge.

Le Z100 C est équipé d’un chipset DNA 100 C. L’écran est en couleur et la box peut atteindre 100 W. Nous avons consacré plusieurs tests et articles à cette électronique particulièrement fiable et qui reste, aujourd’hui, une des meilleures références en terme de chipset. Que ce soit le motif de l’écran ou encore les menus, tout est personnalisable afin de créer la box qui vous ressemble, sans compter le mode Replay pour les amateurs de contrôle de la température.
Nous avions quelques craintes en ajoutant l’adaptateur 510 sur le haut du mod. Cette partie supplémentaire n’allait-elle pas impacter la puissance délivrée ? Après tout, plus il y a de pièces entre la box et l’ato, et plus la dégradation du signal est possible. Ici, il n’en est rien. Lors de nos tests, nous avons associé au Z100 C plusieurs atomiseurs dont un pour vaper à 50 W. La box a délivré entre 49,5 et 49,7 W. 

Avec un dripper double coil, à 0,15 ohm, et une puissance de 80 W demandée, le Z100 C a oscillé entre 79,2 et 80 W. Celle-ci se montre donc particulièrement fiable et le faible écart constaté est imperceptible à l’inhalation.

 

La cartouche accueille une résistance de modèle P. Un seul sens de placement est possible. Deux petits ergots bloquent le coil dans son emplacement. Impossible de se tromper puisque si tel est le cas, le réservoir ne se fixe pas correctement sur le corps du mod. Quatre aimants sont placés sous le tank. Le magnétisme est puissant et la tenue sur le Z100 C idéale. Il y a peu de risque de voir son réservoir se détacher de lui-même du reste de la box. Lors de nos tests, nous n’avons pas observé de fuite ou de suintement.

Deux résistances sont fournies dans la boîte. La P 0,4 ohm et la P 0,15 ohm. La première a une plage d’utilisation entre 50 et 60 W tandis que la seconde s’utilise entre 70 à 85 W. Elles sont toutes les deux en mesh de Kanthal A1. Que ce soit l’une ou l’autre des résistances, le résultat est très bon. Les saveurs sont au rendez-vous et retranscrites avec beaucoup de fidélité. La P 0,4 est performante à 55 W. Nous l’avons trouvée encore meilleure avec une légère restriction du flux d’air. La P 0,15 ohm est quant à elle idéale pour une énorme production de vapeur, sans pour autant oublier les saveurs. Elle donne de meilleurs résultats avec les airflows totalement ouverts.

Le kit Z100 C est une agréable surprise. À la fois pod et box, c’est un compagnon de vape idéal pour ceux qui souhaitent un chipset ultra performant et personnalisable. La cartouche n’est pas en reste et propose d’excellentes saveurs. Une réussite !

En résumé

On aime

  • Format d’accu
  • Electronique de qualité
  • Pod et box
  • Rendu des saveurs
  • Niveau de finition

Conclusion

Le Z100 C DNA de Geekvape est un pod qui se transforme en pod grâce à une simple pièce. Avec son accu 21700 et sa puissance de 100 W, il ne craint pas les atomiseurs les plus imposants. En mode pod, les résultats obtenus sont tout aussi pertinent. Un pod performant et durable.

Le Z100 C DNA en images



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here